© 2017 by YD - VIA LAUDIS CONSULTING - Formation Management & Force de vente - RCS MENDE 832 725 295

Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 7640033248 auprès du préfet de région Occitane

Mende / Lozère / Languedoc Roussillon / Occitanie / France /  contact@vialaudisconsulting.com       

May 14, 2018

February 5, 2018

November 10, 2017

November 8, 2017

October 27, 2017

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

RECRUTEMENT

May 14, 2018

SOFT SKILLS VS HARD SKILLS
 

 

 

 

Les compétences dites « douces » prennent petit à petit le pas sur les compétences purement techniques... les SOFT SKILLS

 

 

Une compétence de l’intelligence émotionnelle

Une « soft skills » est une qualité souvent associée au domaine de l’intelligence émotionnelle. Par exemple, votre façon d’entrer en relation, de cultiver cette relation et de communiquer avec les autres, d’être apprécié pour vos qualités humaines, d’être intuitif, chaleureux, d’être optimiste et de voir le verre à moitié plein, etc

 

Mise en lumière de la personnalité du relationnel et de l’intelligence émotionnelle sur les compétences techniques

 

>>Ce sont des caractéristiques personnelles qui permettent d’interagir de manière efficace et harmonieuse avec d’autres personnes, ce sont des compétences qui relèvent plus de la personnalité

 

L’espace, le travail, le savoir, tout change. Le cerveau aussi. Pour le coup les compétences dites « techniques » cèdent le pas petit à petit aux compétences humaines.

De l’entreprise « paternaliste » avec de l’information descendante, aujourd’hui l’information est partout et c’est le sens qui est recherché.

 

 

Au-delà du savoir-faire, c’est le savoir-être qui prend de plus en plus le pas et sera de plus en plus recherché par les entreprises et donc par les recruteurs. D’ailleurs, qu’est-ce qui fait qu’une personne progresse dans l’entreprise ?

Ses compétences techniques ou bien ses compétences relationnelles et émotionnelles ? L’un ne va pas sans l’autre.

A côté des compétences techniques dites les « hard skills » (savoir utiliser un logiciel, être titulaire d’un diplôme ou bien d’une certification attestant de compétences technique), des qualités humaines et relationnelles les « soft skills » sont de plus en plus valorisées.

 

Pour les définir, le plus simple est de le faire par opposition aux hard skills

Les hard skills sont des compétences formellement démontrables, nées d’un apprentissage technique, souvent d’ordre académique et dont la preuve est apportée par l’obtention de notes, de diplômes, certificats. Face à ces hard skills, palpables, les soft skills sont plus diffuses et informelles, d’où leur qualificatif de « soft » c’est à dire de « douces ».

Ce sont les compétences que l’on n’apprend pas à l’école et que l’on utilise tous les jours.

 

Ce que recherchent désormais les entreprises, ce sont des collaborateurs dotés de compétences telle que l’empathie, l’écoute, la pédagogie, l’adaptabilité, la créativité, la gestion du stress… Toutes ces compétences mettant l’accent sur travail en équipe, l’écoute et la communication ou encore l’organisation, et qui renforceront non seulement la culture de l’entreprise mais aussi son organisation agile. 

Parce que le rythme est plus en plus rapide, toutes les compétences permettant de coordonner, de donner du sens et de créer du lien sont recherchées.

 

Et comment les évaluer ?

C’est là que le métier de recruteur va demander de plus en plus de finesse et de pertinence pour qualifier le savoir-être.

Le recrutement axé uniquement sur le diplôme et l’éducation ne suppute que le savoir-faire technique pourtant indissociable des soft skills.

 

 

www.vialaudisconsulting.com

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square